Rwanda : Ni suspense ni enjeux pour une élection présidentielle

élection présidentielleélection présidentielle au Rwanda

Annonces

Partagez!

Ce vendredi 4 août, les Rwandais étaient appelés aux urnes pour élire leur président de la République. Trois candidats sont en lice, dont Paul Kagame, l’homme fort de ce pays de 12 millions d’habitants. Les deux candidats de l’opposition autorisés à se présenter ne font pas le poids face au président sortant, au pouvoir à Kigali depuis quatorze ans.

Crédité de la transformation spectaculaire du pays, ce dernier demeure toutefois une énigme difficile à déchiffrer pour les observateurs tiraillés entre les thuriféraires et les détracteurs du leader incontesté du régime rwandais.

Pour les Rwandais, il est le leader maximo qui a mis fin au génocide qui a ensanglanté le Rwanda entre avril et juillet 1994, faisant plus de 800 000 morts parmi la minorité tutsie et leurs sympathisants hutus. Depuis, celui-ci tient solidement les rênes du pays.

Cette élection présidentielle rwandaise n’a ni suspense ni enjeux étant donné que le gagnant est connu d’avance. Les jeux sont faits depuis longtemps au pays des Mille Collines. Paul Kagame sera réélu avec une large victoire face à ses adversaires.

La seule question que l’on se pose est la suivante : réussira-t-il à obtenir 98,3% des suffrages, comme lors du référendum pour le changement de la Constitution en 2015, s’interroge le prof à l’université d’Anvers, Reyntjens, qui est l’un des meilleurs spécialistes du Rwanda et persona non grata dans ce pays à cause de sa critique en règle du système de gouvernance autoritaire mis en place par l’homme providentiel de Kigali.

Élu président en 2003, Paul Kagamé a été réélu sept ans plus tard, avec respectivement 95% et 93% des voix. La victoire du référendum constitutionnel en décembre 2015, lui permet de se représenter pour un troisième mandat, et voire même un quatrième et un cinquième mandat.

Pour le scrutin de ce 4 août, il n’y a pas de suspense à proprement parler. Le président sortant qui est vastement populaire dans son pays devrait l’emporter face aux deux candidats de l’opposition peu connus du grand public.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire