Sénégal : Décès en prison d’un ancien ministre rwandais condamné pour génocide

Ads

Partagez!

Edouard Karemera, ex-ministre rwandais de l’Intérieur, est mort mardi dans une prison sénégalaise où il purgeait sa peine.

Edouard Karemera, ex-ministre rwandais de l’Intérieur, est décédé mardi 1er septembre dans une prison du Sénégal où il purgeait sa peine, à l’âge de 69 ans. Il avait été condamné par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) pour son rôle dans le génocide qui a fait près de 800.000 morts entre avril et juillet 1994, essentiellement parmi la minorité tutsie mais aussi chez les Hutus modérés selon l’ONU.

Ousman Njikam, porte-parole du Mécanisme de l’ONU pour les Tribunaux pénaux internationaux (MTPI), a confirmé ce décès. «La cause nous est encore inconnue», a-t-il toutefois indiqué à l’AFP. Un ancien ministre rwandais relaxé par le TPI a déclaré que Edouard Karemera était «malade depuis quelques jours». Edouard Karemera purgeait une peine de prison en vie.

L’ancien vice-président du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND, au pouvoir) avait été reconnu coupable de crimes de génocide et de crimes contre l’humanité. Des crimes perpétrés à travers le pays en 1994 par des membres de son parti. Il avait été transféré en 2017 au Sénégal et était détenu dans la prison de Sébikotane, en périphérie de Dakar, la capitale.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Sénégal : Décès en prison d’un ancien ministre rwandais condamné pour génocide"

Laisser un commentaire