Sénégal : les pharmaciens contre la grâce présidentielle à un trafiquant

Ads

Partagez!

Les pharmaciens ont protesté contre la grâce présidentielle accordée en avril dernier à un trafiquant de faux médicaments

Les pharmaciens ont décidé d’observer une journée de grève ce mercredi 22 mai 2019. Par conséquent, toutes les pharmacies du pays ont été fermées. Par cette action, l’Ordre des pharmaciens proteste contre cette grâce présidentielle à un trafiquant de faux médicaments.

Ce dernier, d’origine guinéenne, avait été condamné à 5 ans de prison. L’homme de 70 ans a  été interpellé par la gendarmerie suite à un trafic de médicaments d’une valeur de 1,3 milliard de francs CFA.

Il purgeait sa peine en prison depuis novembre 2017 lorsqu’il a été gracié par le président Macky Sall le 3 avril dernier. «La grâce accordée au ressortissant guinéen Amadou Woury Diallo est une banalisation du marché des faux médicaments», déplore le président de l’Ordre, Amath Niang.

Le trafic de faux médicaments est un phénomène récurrent au Sénégal, malgré les différentes saisies opérées par les autorités dans le pays. En mars dernier, le Syndicat des pharmaciens privés du pays a appelé le gouvernement à alourdir les sanctions contre ce phénomène.

LIRE AUSSI Lutte contre le Paludisme : La Chine offre des médicaments au Sénégal

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Sénégal : les pharmaciens contre la grâce présidentielle à un trafiquant"

Laisser un commentaire