Sénégal : Les Populations dans le noir !

Coupure d'électricité au Sénégal

Ads

Partagez!

Depuis des jours, les populations sénégalaises sont plongées dans le noir, à cause des coupures intempestives de courant. Las d’attendre les promesses des autorités, les populations menacent de descendre dans la rue.

Depuis quelques années, le secteur énergétique sénégalais vit une crise récurrente, notamment en ce qui concerne le sous-secteur de l’électricité. L’instabilité de la fourniture d’électricité enregistrée depuis longtemps, est la contrainte d’infrastructure la plus sérieuse. Ceci pour le développement d’une industrie moderne et compétitive. Elle justifie les faibles performances économiques du Sénégal et l’accentuation corrélative du chômage et du sous-emploi.

Une situation qui dérange tous les secteurs d’activités. La presse n’est pas épargnée.

« J’ai du mal à finir mon papier d’article », a fait savoir un journaliste qui travaille au quotidien national le Soleil. Il se plaint des coupures qui, d’après lui, est un mal pour les entreprises. Même son de cloche pour ce tailleur. Il embauche la même trompette en dénonçant les limites du gouvernement Sénégalais.

En effet, malgré l’existence d’un important potentiel énergétique, le Sénégal peine à développer ses capacités de production. Le pays ne parvient pas à atteindre une puissance installée totale de 1 000 MW. Cela, en raison d’une infrastructure vétuste et mal entretenue aggravée par des moyens financiers insuffisants. Fatiguées d’attendre les promesses des autorités du pays, les populations veulent manifester dans les tout prochains jours pour exprimer leur colère.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Sénégal : Les Populations dans le noir !"

Laisser un commentaire