Sénégal : Le statut de l’artiste en droit social

Youssou Ndour, un artiste sénégalais

Ads

Partagez!

La notion d’artiste n’est pas définie dans le droit positif sénégalais. Cependant, aux fins de la recommandation de l’Unesco de 1980, est artiste, « toute personne qui crée ou participe par son interprétation à la création ou à la recréation d’œuvres d’art, qui considère sa création artistique comme un élément essentiel de sa vie, qui ainsi contribue au développement de l’art et de la culture, et qui est reconnue ou cherche à être reconnue, en tant qu’artiste, qu’elle soit liée ou non par une relation de travail ou d’association quelconque».

Au Sénégal, si de tels acteurs, travailleurs culturels, sont nombreux, force est de reconnaître que leurs conditions de travail sont souvent précaires et fluctuantes et leur protection sociale pas toujours assurée.

Pourtant, il existe bien un dispositif juridique applicable aux contrats de travail, définissant les droits et obligations des parties à ces contrats (employeurs et travailleurs) et garantissant une certaine protection sociale aux travailleurs. Toutefois, il est à croire que ce dispositif ne soit pas tout à fait adapté à la situation de l’artiste, à son environnement.

Cet état de fait, auquel l’absence de définition du statut de l’artiste n’est certainement pas étrangère, mérite d’être corrigé afin d’améliorer non seulement les conditions de vie et de travail des artistes, mais également d’accroitre la contribution déjà importante de la culture au développement économique et sociale du pays.

C’est dire que la spécificité de la condition de l’artiste doit être prise en compte en vue de l’élaboration de règles plus adaptées au contrat de travail et à la protection sociale de l’artiste, ce qui participera à la définition de son statut.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire