Sénégal : suspicions de détournement des fonds d’aide alimentaire, Rayan Hachem répond!

Ads

Partagez!

La polémique enfle au Sénégal suite à l’attribution de deux marchés publics pour le transport et la fourniture de riz aux populations. Les deux sociétés concernées sont Avanti Suarl et Afri and Co. Elles ont été adjudicataires de marchés un montant de 9.625.000.0000 FCFA et 8.250.000.000 FCFA.

L’objet de l’attribution concerne l’acquisition de riz pour l’assistance aux ménages aux ménages dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Ce qui pose problème pour les internautes, c’est que les deux entreprises partagent le même siège social, qui n’est autre que celle du restaurant Planet Kebab. Elles sont aussi la propriété du même actionnariat. Planet Kebab est une chaîne de fast food spécialisée dans la vente de burgers et sandwiches sur la place de Dakar.

Techniquement, le fait de partager une même adresse de siège social ne pose pas de problème juridiquement. Même si il apparaît que Afri and Co n’existe sur le registre de commerce que depuis 1 an.

Avanti est une SUARL. Ce qui ne lui permet pas d’accéder en théorie aux gros marchés d’état du fait d’un capital social trop bas et non garanti.

Tout ceci a permis d’alimenter une polémique douteuse sur les réseaux sociaux.

Une polémique alimentée par les déboutés ?

Répondant aux critiques, le libano-sénégalais Rayan Hachem, l’un des propriétaires des deux structures, affirme que ses deux entreprises fonctionnent dans l’importation de denrées alimentaires depuis plusieurs années.

Ce n’est pas parce que j’ai commencé par Planet Kebab que je ne dois pas évoluer. La société Avanti Suarl importe du riz depuis maintenant 4 ans. Nous avons démarré avec 30 milles tonnes en 2016, puis 40 milles tonnes en 2017, 80 milles tonnes en 2018, et 120 milles tonnes en 2019.

Rayan Hachem dans les colonnes de l’AS.

Les Déclarations d’Importation de Produits Alimentaires qui confirment ses dires, laissent présager que toute cette polémique est alimentée par des personnes qui n’ont pas pu accéder à ces juteux contrats. Et considèrent que les sénégalais d’origine libanaise sont des citoyens de deuxième catégorie.

Production de noix de cajou: La Tanzanie veut produire 1 million de tonnes d’ici 5 ans

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Sénégal : suspicions de détournement des fonds d’aide alimentaire, Rayan Hachem répond!"

Laisser un commentaire