Société civile gabonaise: Polémique sur « Comment partager le gâteau »

marc ona essangui

Ads

Partagez!

Les propos tenus par les membres de la société civile gabonaise ont choqué ce mercredi. Représentée par Marc ONA ESSANGUI au cours d’un débat télévisé sur Vox Africa, son dérapage fait un tollé sur les réseaux sociaux! Le débat a eu lieu mercredi soir à une heure de grande écoute.

C’est au cours d’un débat sur la chaîne Vox Africa en présence de deux représentants de la société civile gabonaise que Marc ONA ESSANGUI a eu des propos dérapant. Le débat portait sur le ralliement de deux membres de l’opposition gabonaise à Jean PING. Objectif : battre Ali Bongo Ondimba à la prochaine élection présidentielle.

Pourtant, Monsieur Marc ONA ESSANGUI, représente Brain Forest, une ONG qu’il a hérité de son mentor hollandais. ONA est très proche de l’opposition gabonaise, notamment de l’Union Nationale. Il a toujours été très critique du pouvoir gabonais en place.

« Cette étape que nous avons commencée était celle de mettre en place une armée. Une armée pour aller conquérir les urnes. C’était cela la première étape. Une fois que nous avons conquis dans les urnes, nous convoquons toutes les autres parties pour dire… voilà, nous avons le pouvoir, comment on se retrouve pour partager le gâteau« , a-t-il affirmé au cours du débat.

Le représentant de Monsieur NDONG SIMA  expliquait les raisons pour lesquelles il ne souhaitait pas s’allier à la cause du candidat PING. La raison principale est qu’il n’y avait pas eu de débat sur les projets de sociétés à présenter; « aucune méthodologie n’a été établie pour permettre de choisir le meilleur candidat. Les négociations portaient plutôt sur la distribution de postes de Ministres et de Directeurs Généraux. »

Ainsi, ce sont les raisons principales pour lesquelles Monsieur NDONG SIMA a préféré se retirer de ces négociations. Les propos de Marc ONA ESSANGUI permettent de conclure que les trois rivaux se sont bel et bien regroupés afin de mieux se partager les richesses du Gabon en cas de victoire. Les populations sont sceptiques quant au possible changement qu’ils pourraient apporter en matière de gouvernance. Leur intérêt personnel semble encore et toujours primer.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Société civile gabonaise: Polémique sur « Comment partager le gâteau »"

Laisser un commentaire