La Sonatel épinglée, proteste !

Sonatel épinglée

Ads

Partagez!

La Sonatel épinglée, proteste! L’autorité de régulation sénégalaise (ARTP) a épinglé il y a quelques jours l’opérateur historique sénégalais des télécommunications. Motif : elle aurait violé le droit à l’information des consommateurs. Une amende de 13 milliards de francs CFA lui a été infligée.

Il est reproché à l’opérateur Sonatel épinglée d’avoir facturé à ses clients des communications censée être gratuite vers le serveur vocal de la Sonatel. De plus, l’utilisation d’un système de filtrage des clients au niveau du centre d’appel, pourtant interdit, a été démontré. Enfin, il semblerait que l’ensemble des stations radio électriques de l’opérateur n’aient pas été déclarée comme le veut la règlementation. « Le régulateur a constaté les délits, et n’a fait qu’appliquer la loi » a affirmé un technicien de l’ARTP. Le montant de l’amende est de 13 milliards de francs CFA, soit 3% du chiffre d’affaire 2015 de l’opérateur.

Après avoir déboursé 100 milliards de francs CFA pour le lancement de la 4G et le renouvellement de sa licence, c’est un coup dur pour la filiale du groupe français Orange. La réaction n’a pas tardé à venir. Dans un communiqué publié hier, la Sonatel dénonce l’acharnement de l’Autorité de Régulation contre elle.

La société civile et les associations de consommateurs dont le M23 dénonçaient depuis des mois « le comportement colonialiste » de la filiale française. Le régulateur démontre, par cette sanction sa volonté, de réorganiser le secteur et de mieux protéger les consommateurs sénégalais.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire