Soudan : Le gouvernement n’est pas contre le transfèrement de Omar el-Béchir à la Haye

Le président du Soudan Omar El-BéchirLe président du Soudan Omar El-Béchir

Annonces

Partagez!

L’ancien président Omar el-Béchir pourrait être transféré à la Cour pénale internationale (CPI). Cette annonce a le soutien « total » du Haut Conseil pour la paix, indique le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement soudanais

L’ancien président pourrait comparaitre devant la Cour pénale internationale (CPI). Trois autres personnes de son gouvernement devront comparaitre également. Le porte-parole explique qu’ils sont d’accord sur le principe d’une comparution devant la CPI, des accusés.

« Nous sommes tombés d’accord sur le principe d’une comparution devant la CPI de ceux qui sont visés par un mandat d’arrêt. Ils sont quatre. L’un d’entre eux est Omar el-Béchir. Il y a Ahmed Haroun, Abdelrahim Mohammad Hussein et Ali Kosheib. Nous discuterons des détails plus tard. Nous en discuterons avec les représentants de la CPI et avec les mouvements du Darfour lors des négociations en cours à Juba», ajoute le ministre de l’Information.

Par ailleurs, il a fait savoir que si la Cour pénale internationale réclame le transfèrement de Omar el Béchir à La Haye, c’est qu’il est accusé de génocide commis au Darfour. En effet l’ONU a recensé environ 300 000 morts, lors d’affrontement entre rebelles et force du régime d’Omar el-Béchir début 2000.

Lire aussi Bénin : Assassinat rituel d’une fille de 7 ans

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Soudan : Le gouvernement n’est pas contre le transfèrement de Omar el-Béchir à la Haye"

Laisser un commentaire