Tchad : Ce que dit la prochaine constitution

Idriss Déby Itno du Tchad

Annonces

Partagez!

L’ébauche de la future loi fondamentale a été présentée dimanche à N’Djamena, au parlement, lors la rentrée politique.

Bientôt, le Tchad aura une nouvelle constitution. L’avant-projet de réforme de la loi fondamentale présenté le 1er octobre au parlement est en cours d’élaboration. La probable nouvelle constitution stipule qu’à partir de 2021, le mandat du président de la République sera désormais de sept ans, renouvelable une fois. Quant-aux parlementaires, à savoir Sénateurs, Députés, conseillers municipaux, leurs mandats sera de six ans.

Par ailleurs, la nouvelle loi fondamentale change la carte administrative du pays. Les régions et les départements seront remplacés par des provinces et des communes, mais avec des compétences élargies. Mais, la nouvelle constitution qui revoit la carte administrative du pays ne précise pas encore en combien de provinces sera découpé le Tchad. Le haut comité chargé de valider le travail du comité technique répondra certainement à cette question d’ici la fin d’année.

Cependant, cette volonté du président Idriss Déby de modifier la constitution ne fait l’unanimité au sein de la classe politique tchadienne. L’opposition indique que cette réforme n’est pas une priorité, ni une urgence.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Tchad : Ce que dit la prochaine constitution"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher