Tchad : La police judiciaire convoque des opposants

La police tchadienne

Annonces

Partagez!

La police judiciaire tchadienne a convoqué le mardi 31 mai 2016, à de N’Djamena, six candidats de l’opposition à la présidentielle d’avril dernier pour des raisons non communiquées. Mais les concernés soupçonnent une convocation relative à l’affaire des militaires disparus après ces élections présidentielles.

En l’absence du chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo et Laoukein Kourayo, quatre des candidats à la précédente élection présidentielle tchadienne, se sont rendus 31 mai dans les locaux de la police judiciaire, pour répondre à la convocation qui leur a été adressée.

Selon Gali Gata Ngoté, l’un d’entre eux, ce serait dans le cadre de l’enquête sur la disparition des militaires au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle.

« Rien n’a été dit dans la convocation, mais selon certaines indiscrétions, il s’agirait d’une conférence de presse que nous aurions faite sur la disparition des militaires. On voudrait nous entendre en tant que témoins… », a-t-il dit, avant de confirmer qu’ils répondront effectivement à cet appel.

Rappelons que c’est sous fond de tension politique qu’Idriss Déby Itno a été réélu avec 59,92% des voix en avril dernier. Amnesty International et l’opposition, depuis lors, dénoncent la disparition d’au moins une vingtaine de policiers et militaires dont les familles restent sans nouvelles.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Tchad : La police judiciaire convoque des opposants"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*