Tchad : Le maire de N’Djamena suspendu

Mariam Djimet Ibet, le maire de N'djamenaMariam Djimet Ibet, le maire de N'djamena

Annonces

Partagez!

Le gouvernement tchadien qui l’a suspendu le 18 janvier, l’accuse de mauvaise gestion des finances de la mairie.

Le gouvernement tchadien a suspendu jeudi de leurs fonctions le maire de la capitale et deux de ses adjoints. Le maire, Mme Mariam Djimet Ibet et ses adjoints sont accusés de “mauvaise gestion des finances de la mairie”. De source proche de la mairie de N’Djamena, on apprend qu’à son arrivée à la tête de l’exécutif communal en novembre 2016, Mariam Djimet Ibet a procédé à un recrutement massif causant ainsi une hausse de la masse salariale  de 100 millions de Fcfa.

Par ailleurs, de nombreux détournements de fonds ont été décriés dans cette mairie. Bien plus, le comportement véreux de certains agents communaux a été longuement dénoncés. Ceux-ci passaient le plus clair de leur temps, apprend-t-on, à arnaquer les usagers. Face à cette situation, le gouvernement  avait alors dépêché une mission de contrôle en 2017. Cette mission a révélé plusieurs malversations financières, allant des fautes de gestion aux détournements de fonds en passant par des missions fictives. Au niveau de la comptabilité de la mairie, on apprend que les chiffres ont été maquillés et beaucoup d’argent manque à l’appel.

Il y a encore quelques jours seulement, le ministère des finances et du Budget a également envoyé auprès de la commune de N’Djamena une mission de contrôle du personnel pour vérifier le nombre et les identités. Cette mission a également décelé de nombreux emplois fictifs, et certains dont le profil ne correspond pas au poste. C’est donc face à tous ces faits que Mme le maire et deux de ses adjoints ont écopé d’une suspension de leurs fonctions. Seulement, le gouvernement n’a pas précisé la durée de la sanction et des éventuelles conséquences.

Le Tchad qui traverse une grave crise économique et financière est désormais résolu à lutter efficacement contre la corruption. une condition que lui exige d’ailleurs le FMI qui le soutien dans cette crise. Le cas de la mairie de N’Djamena a longuement été décriée au point où le ministère des finances et du budget a mis à la disposition des usagers au début du mois de janvier un numéro vert pour alerter les autorités sur des cas de détournements et d’arnaques.

LIRE AUSSI  Sénégal / Procès Khalifa Sall : Ses avocats refoulés à la prison

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Tchad : Le maire de N’Djamena suspendu"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher