La tension monte au Gabon

tension

Ads

Partagez!

La tension monte au Gabon. Des partisans de l’Union Nationale, parti politique de l’opposition, ont jeté des pierres sur une voiture de sécurité du cortège présidentiel ce Lundi. Alors qu’Ali Bongo Ondimba effectuait sa tournée en vue de la campagne présidentielle à Lastourville, un groupe d’une cinquantaine de personnes s’est positionné sur la route, point de passage du cortège présidentiel.

Pour faire monter la tension, ils n’ont pas hésité à jeter des cailloux sur un véhicule du cortège du président candidat à l’élection présidentielle. Le président lui, était déjà dans son hélicoptère. Ce véhicule de sécurité rejoignait le point de ralliement du cortège qui quittait Lastourville. Bien heureusement, aucun dégât n’a été constaté. La police effectue actuellement des arrestations. Les observateurs internationaux présents sur place ont déploré ce comportement de violence.

L’ensemble des candidats à l’élection présidentielle fait paisiblement le tour du Gabon. Il batte campagne dans la paix et la sérénité. Ils n’ont jamais été menacé par le parti au pouvoir. Ainsi, il est surprenant de voir le comportement d’une frange de l’Union Nationale agir de la sorte. Il y a deux jours, c’était un militant du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) qui était passé à tabac et envoyé à l’hôpital. Cela pourrait déclencher des violences urbaines si des partisans du PDG venaient à vouloir venger leur candidat.

D’autant plus que récemment, certains membres de l’opposition, dont Mrs Zibi Abeghe et Onanga, ont fait plusieurs appels à l’insurrection. La campagne s’était pourtant déroulée jusqu’ici sans aucun problème. Aucune tension particulière n’était à signalée.

LIRE AUSSI: Gabon: Zibi Abeghe et Onanga appellent à la violence

Les élections sont toujours des évènements sensibles et sous haute tension en Afrique Centrale. Un moment clef utilisé par des personnes mal intentionnées pour tenter de déstabiliser les pays. C’est peut être aussi une question de mentalité et d’éducation. Le Congo Brazzaville en a fait les frais il y a une dizaine d’années. Les résultats pour le pays ont été catastrophiques: une économie dévastée, des milliers de morts, un pays tout entier à reconstruire. Le Gabon est le seul pays d’Afrique centrale qui n’a jamais connu de guerre. Il a toujours été reconnu pour sa stabilité politique.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "La tension monte au Gabon"

Laisser un commentaire