Terrorisme au Sahel : Après la France, les Etats-Unis déconseillent le Burkina Faso à ses ressortissants

People watch as black smoke rises as the capital of Burkina Faso came under multiple attacks on March 2, 2018, targeting the French embassy, the French cultural centre and the country's military headquarters. - Witnesses said five armed men got out of a car and opened fire on passersby before heading towards the embassy, in the centre of the city. Other witnesses said there was an explosion near the headquarters of the Burkinabe armed forces and the French cultural centre, which are located about a kilometre (half a mile) from the site of the first attack. (Photo by Ahmed OUOBA / AFP)

Annonces

Partagez!

Selon le département d’Etat américain, ce pays d’Afrique de l’ouest est désormais à l’échelon le plus élevé de menaces pour les voyageurs.

Après la France, c’est au tour des Etats-Unis de déconseiller le Burkina Faso à ses ressortissants. Ce pays d’Afrique de l’Ouest est désormais placé à l’échelon le plus élevé de menaces pour les voyageurs «en raison du terrorisme, de la criminalité et des enlèvements», indique le Département d’Etat américain dans un communiqué officiel publié ce mardi. Cette décision va avoir des répercussions sur l’économie burkinabé, le pays étant l’une des destinations prisées des voyageurs américains notamment.

Depuis 2015, le Burkina Faso est confronté à des attaques djihadistes récurrentes et meurtrières. Celles-ci ont déjà fait près de 700 morts, selon un décompte fait par l’AFP. L’ONU recense de son côté près de 500.000 déplacés internes et réfugiés.

Il y a une semaine, la France a déconseillé le Burkina Faso à ses ressortissants, tout le pays étant désormais classé en zone rouge et orange pour les touristes occidentaux. Autrement dit, «déconseillé sauf raison impérative» ou «formellement déconseillé», indique le ministère français des Affaires étrangères sur son site Internet. 

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire