Le torchon brûle entre Massavala et Jean Ping au lendemain de la mobilisation ratée

massavalaFréderic Massavala harangue les foules

Ads

Partagez!

Gabon – Frédéric Massavala s’est fait tirer les oreilles hier après la mobilisation ratée de Lundi à Libreville. Il avait été chargé par Jean Ping de mobiliser des jeunes afin d’assister à son meeting. Pour cela, la coquette somme de 100 millions de francs CFA lui a été remise.

L’ancien ministre délégué à l’éducation tente-t-il de se reconvertir en chauffeur de foules pour Jean Ping. Depuis l’incarcération de Bertrand Zibi Abéghé, le leader de l’opposition radicale ne sait plus sur qui compter. Tous ont échoué à atteindre les objectifs qui avaient été confiés à l’ancien député du PDG. Bertrand Zibi est le seul qui avait une connaissance assez profonde de la gestion des bandits, quartier par quartier et sur l’ensemble du territoire gabonais.

La première mobilisation de samedi dernier devait permettre au candidat malheureux à l’élection présidentielle d’août 2016 de prendre place au palais. Mais cela n’a pas fonctionné.

 

C’est la raison pour laquelle, Jean Ping a confié la mission à Frédéric Massavala, pensant que ce dernier pourrait mieux faire. Pour cela, la somme de 100 millions de francs CFA a été déboursée. Soixante millions de francs CFA dimanche matin, en guise d’avance pour préparer les bandits. Puis 40 millions de francs CFA le jour de la mobilisation. Cette somme devait permettre de payer l’énorme foule sur laquelle Jean Ping comptait pour arriver au pouvoir. Déçu du résultat, Jean Ping ne s’est même pas présenté devant ses partisans. Pire, il n’a pas hésité à convoquer Massavala pour lui remonter les bretelles. Et lui demander des comptes sur l’argent qui lui a été confié. L’accusant même de l’avoir escroqué.

Ainsi déboussolé, et sous pression, Monsieur Frédéric Massavala n’a pas trouvé de meilleures méthodes que de bloquer une route nationale avec deux camions grumes. Autant dire que l’investissement de Jean Ping ne portera pas ses fruits, et qu’il a encore une fois misé sur le mauvais cheval…

grumier massavala

 

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Le torchon brûle entre Massavala et Jean Ping au lendemain de la mobilisation ratée"

Laisser un commentaire