Tunisie : Manifestation contre le harcèlement sexuel à Tunis

Annonces

Partagez!

Des dizaines de Tunisiennes ont manifesté mercredi devant le Parlement pour protester contre la présence d’un élu poursuivi pour harcèlement sexuel.

Des dizaines de Tunisiennes ont manifesté mercredi devant le Parlement pour dénoncer la présence du député Zouheir Makhlouf, visé par une enquête pour «harcèlement sexuel et outrage à la pudeur». Ce dernier avait été filmé en train de se masturber devant un lycée, dans une vidéo devenue virale  sur Internet.

Fraîchement élu dans la circonscription de Nabeul, le député clame quant à lui son innocence.  «Le harceleur ne légifère pas», scandaient les manifestantes, dont l’action visait à empêcher la prestation de serment du député Zouheir Makhlouf, ce qui lui conférera une immunité parlementaire de cinq ans.

La loi tunisienne dispose qu’aucun député ne peut être poursuivi, «arrêté ni jugé en raison d’opinions (…) ou d’actes accomplis en rapport avec ses fonctions parlementaires». Cette immunité ne couvre cependant pas les crimes sexuels ou commis en dehors de ses fonctions.

Toutefois, la jurisprudence tunisienne fait que le député acquiert une immunité qui concerne tous les actes, y compris ceux commis avant l’exercice de ses fonctions.

Les manifestantes réclament l’application stricte de la loi qui punit les agressions sexuelles et le harcèlement sexuel dans les lieux publics. Ce crime est passible d’un an de prison et de 3.000 dinars d’amende.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Tunisie : Manifestation contre le harcèlement sexuel à Tunis"

Laisser un commentaire