Violences au Togo : Le Peuple invité à préserver la paix et la sécurité

Mohamed Ibn ChambasMohamed Ibn Chambas

Annonces

Partagez!

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas, a effectué une visite de travail de deux jours à Lomé au Togo.

Au cours de cette visite qui intervient dans un contexte de tensions politiques illustrées par des manifestations organisées par les partis de l’opposition, le Représentant spécial s’est entretenu avec toutes les parties prenantes, y compris les membres du gouvernement et de l’opposition, les organisations de la société civile ainsi que les membres du corps diplomatique.

M. Ibn Chambas se félicite du caractère pacifique des manifestations ainsi que de l’adoption en conseil des ministres d’un avant-projet de loi sur l’amendement des dispositions constitutionnelles relatives au nombre de mandats présidentiels et au mode de scrutin, qui sera débattu à l’Assemblée Nationale.

Conscient que la lenteur du processus des réformes politiques contribue à attiser les tensions, le Représentant spécial exhorte tous les acteurs politiques togolais à s’investir avec détermination et bonne volonté dans une dynamique de dialogue républicain, avec pour seul objectif de faire avancer l’agenda des réformes de manière définitive, afin de répondre aux attentes légitimes du peuple togolais.

M. Ibn Chambas invite les Togolais à préserver la paix et la sécurité qui constituent des atouts précieux en Afrique de l’Ouest, au vu de la situation sécuritaire qui prévaut dans la sous-région.

Reste à savoir si les Conseils du représentant du SG de l’ONU seront vraiment suivis. La journée de ce mardi 12 septembre s’annonce tendue. En effet, une coalition de quatorze partis de l’opposition appelle à une nouvelle mobilisation, ce mardi 12 septembre, devant l’Assemblée nationale, où les députés doivent se retrouver pour l’ouverture d’une session extraordinaire du Parlement. Les opposants sont fâchés parce que l’examen du projet de réformes constitutionnelles proposé la semaine dernière par le gouvernement ne figure pas à l’ordre du jour de cette session.

Mais, la police de son côté parle d’une manifestation non autorisée. Ce qui annonce une journée mouvementée.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote

Mapote, journaliste Congolais

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher