Visa de Fatou Bensouda : La défiance des Etats-Unis à l’égard de la CPI.

Le visa de Fatou BensoudaLe visa de Fatou Bensouda

Ads

Partagez!

Les autorités américaines ont révoqué vendredi le visa d’entrée aux Etats-Unis de la procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda.

En dépit de la révocation du visa, la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) a promis de continuer à accomplir ses devoirs «sans peur ni favoritisme».

Fatou Bensouda avait un «mandat indépendant et impartial. Et elle se rendait aux Etats-Unis en raison d’une possible enquête sur des exactions de soldats américains en Afghanistan.

En révoquant le visa de Fatou Bensouda, de nationalité gambienne, d’aucuns estiment que l’administration de Donald Trump a poussé à l’extrême la défiance à l’égard de la CPI.

En 2017, Fatou Bensouda avait annoncé qu’elle allait demander aux juges l’autorisation d’ouvrir une enquête sur des crimes de guerre présumés commis dans le cadre du conflit afghan, notamment par l’armée américaine.

Mais le mois dernier, les Etats-Unis avaient annoncé des restrictions de visa pour tenter d’empêcher toute enquête de l’institution contre des militaires américains, ayant notamment servi en Afghanistan.

Les relations entre Washington et la juridiction internationale ont toujours été tumultueuses. Les Etats-Unis ont tout fait, notamment par des accords bilatéraux avec de nombreux pays, pour éviter que des Américains puissent être visés par ses enquêtes.

LIRE AUSSI Le visa de Fatou Bensouda révoqué aux Etats-Unis