Gabon: une fraude en interne chez BGFI Bank

fraude BGFI

Annonces

Partagez!

La nouvelle a défrayé les journaux ce matin. Une fraude massive sur les cartes prépayées a été constatée au sein de BGFI. Elle a entraîné l’ouverture d’une enquête. Des rumeurs de banqueroute de BGFI ont longuement circulé sur les réseaux sociaux pour justifier la suspension par BGFI de son service carte prépayée. Mais il n’en est rien pour le moment.

Selon certaines sources, l’Administrateur Directeur Général de BGFI, Edgar Hanon a été suspendu, ainsi qu’une quinzaine de collaborateurs. La Direction Générale de la Recherche (DGR) tente de comprendre d’où provient la perte sèche de 3 milliards de francs CFA (selon certaines sources, elle pourrait s’élever à près de 13 milliards FCFA). L’autre question que se posent les enquêteurs est de savoir comment des milliers de cartes ont pu être créditées sans que l’argent ne soit réellement versé au guichet. La carte de crédit rechargée, l’argent était ensuite retiré depuis l’étranger par les complices.

C’est un scénario quasi similaire à celui de la Poste Bank qui vient d’être évité! Averti par le réseau VISA de retraits suspects,  l’information est très vite remontée jusqu’à Henri Claude OYIMA, le PDG du groupe. Certains journaux parlaient encore de hackers ce matin. Mais il s’agirait plutôt de malversations orchestrées par des agents de BGFI en interne. Ce que le service communication de la banque tente d’étouffer de son mieux. Certains se seraient donc amusés à créditer des cartes bancaires prépayées sans que l’argent ne soit réellement versé au guichet BGFI ou dans les Distributeurs Automatiques de Billets.

Selon nos sources, le manque rigoureux de contrôle a permis aux fraudeurs de passer entre les mailles du filet. Il y a quelques mois, BGFI avait déjà suspendu le service de consultation en ligne. Les clients l’avaient découvert à leurs dépens en tentant de se connecter à leur compte.

Un cas similaire de fraude avait eu lieu au sein du réseau de transfert d’argent Western Union.

Des clients abandonnés

Les clients sont eux, encore une fois laissés pour compte. Nombreux sont ceux qui ne disposent pas d’autres moyens de paiement que ces cartes prépayées. Depuis plusieurs jours déjà, ils ne pouvaient plus retirer leur argent sans qu’aucune explication ne soit donnée. Ils sont actuellement bloqués et ne peuvent effectuer les règlements et paiements nécessaires avec leur carte. BGFI sera-t-elle disposée à les indemniser, ou faudra-t-il attendre qu’ils se regroupent pour intenter une action en justice? Affaire à suivre.

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire