Abdoulaye Mbodji Directeur Général Aéroport International Blaise Diagne : « Construire un aéroport en dix ans n’est pas acceptable »

aéroport international blaise diagne

Annonces

Partagez!

Abdoulaye Mbdoji est le directeur général de l’aéroport international Blaise Diagne. Selon lui, c’est la fermeté de Macky Sall qui a permis de terminer cet aéroport. Il a osé être ferme avec le Saudi Bin Laden Group. « Soit il termine cet aéroport rapidement, soit on le donne à quelqu’un qui pourra le terminer. »

« C’est ainsi que, à l’amiable, Saudi Bin Laden Group a accepté de sous-traiter la totalité des travaux. Si ce n’était pas le cas, on en aurait pour dix ans encore avec cet aéroport. Vous avez que dans d’autres pays, que je ne nommerai pas, il y’a un aéroport qui n’a jamais été terminé » dit-il avant d’ajouter que « la chose était complexe ».

Pour le directeur général de l’aéroport international Blaise Diagne, on ne peut pas admettre certains retards. « Il y’a des retards injustifiés. Construire un aéroport en dix ans n’est pas acceptable. Mais également, construire un bâtiment au sein d’un aéroport qui devait se terminer en six mois. Et le faire en un an, n’est pas acceptable » tient-il à préciser. Concernant les remous, il est d’avis que c’est normal : tout changement apporte des remous. Même quand vous déménagez de votre maison, il y’a des choses qu’on ne retrouve pas. Ce n’est pas une chose parfaite que de quitter un aéroport et d’aller vers un autre aéroport.

LIRE AUSSI : Terrorisme en Afrique : le Sénégal épargné

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Abdoulaye Mbodji Directeur Général Aéroport International Blaise Diagne : « Construire un aéroport en dix ans n’est pas acceptable »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*