Afrique centrale : La COBAC donne un ultimatum à une soixantaine de microfinances

Lucas Abaga Nchama, président de la COBAC

Annonces

Partagez!

Un ultimatum a été donné aux microfinances d’Afrique centrale. La Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) enjoint ces établissements de se conformer à la réglementation.

Réunie en session il y a quelques jours à Libreville au Gabon sous la présidence de Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), la Commission bancaire d’Afrique centrale (COBAC) a lancé un ultimatum contre une soixantaine d’établissements de microfinances de la sous-région.

Dans son injection, elle demande aux établissements concernés dont elle ne cite pas de nom de se conformer à la réglementation prudentielle et ce, dans un certain délai. A l’occasion, la COBAC a cependant décidé de rallonger le délai d’injonction à deux établissements de crédit et à un autre du secteur financier. Alors qu’une autre structure de crédit a été mise en demeure pour avoir transgressé de manière récurrente la réglementation.

Elle a délivré à l’occasion des agréments à trois établissements de microfinance de première catégorie affiliés à un réseau et à un autre établissement de troisième catégorie. La Commission bancaire d’Afrique centrale a par la suite accordé une autorisation préalable pour la prise en compte, par un établissement de crédit, d’un prêt subordonné dans son passif interne net.

Pendant ce temps au Gabon, le secteur de la microfinance se porte plutôt bien avec des performances remarquables. En septembre dernier, l’offre de services financiers de proximité est assurée par 14 opérateurs. Le contrôle du secteur est assuré par des sociétés anonymes ou structures de deuxième catégorie. Aujourd’hui, 61 agences et points de vente sont fonctionnels à travers le pays.

Même si la plupart ont jeté leur dévolu sur Libreville. Le nombre de clients quant à lui va de façon croissante. Le secteur de la microfinance au Gabon emploie 570 personnes. Même si la dégradation incessante de la situation financière de trois opérateurs de deuxième génération a contribué à diminuer les fonds propres de ces établissements en septembre dernier.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Afrique centrale : La COBAC donne un ultimatum à une soixantaine de microfinances"

Laisser un commentaire