Afrique de l’Ouest: L’accès à l’internet amélioré entre Orange et Main One

cable_map29.

Annonces

Partagez!

La société française de télécommunications Orange  et le principal fournisseur de services de connectivité et de centre de données en Afrique de l’Ouest, MainOne ont conclu un partenariat qui permettra au géant français des télécoms de co-investir dans deux nouvelles stations d’atterrissement à Dakar et à Abidjan.

Ce partenariat permettra à Orange d’acquérir plus de capacité et renforcer la position des deux sociétés dans l’écosystème africain des télécommunications grâce au fournisseur d’infrastructures à large bande, Main One fournira des capacités supplémentaires via son système de câble sous-marin de 7 000 km entre l’Europe et l’Afrique avec des stations d’atterrissement au Nigeria, au Ghana et au Portugal.

Grâce à cette nouvelle connexion par câble, les populations locales pourront bénéficier d’une meilleure connectivité, de prix plus abordables et l’accès à de nouveaux services. Orange bénéficiera de plusieurs térabits par seconde de bande passante supplémentaire pour le développement des services fixes et mobiles en Afrique. Plus concrètement, cette extension de câble offre l’opportunité d’améliorer la connectivité et de proposer une gamme de services plus étendue pour Orange Côte d’Ivoire et Sonatel Sénégal. Par ailleurs, les pays voisins comme le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie bénéficieront d’une capacité renforcée.

Pour Main One, ce partenariat montre la vision de la société pour une région mieux connectée. Son PDG, Funke Opeke a déclaré que : « Main One continue de mener la transformation numérique de notre sous-région en investissant dans une connectivité abordable pour stimuler le développement économique. Notre objectif est de combler le fossé numérique entre l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde. Nous nous engageons à développer la pénétration du haut débit en Afrique et pensons que nos investissements dans les infrastructures sous-marines à la pointe de la technologie continueront à libéraliser le marché international de la bande passante, soutenir davantage Orange et autres partenaires opérateurs et enfin aboutir à une amélioration des services numériques dans la région’’.

LIRE AUSSI  L’internet de plusieurs pays africains impacté par une coupure de SAT3/SAFE

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire