Afrique : Orange accélère ses services

orange

Annonces

Partagez!

Orange accélère ses services financiers mobiles en Afrique et se dote à Abidjan d’un centre de conformité mutualisé dédié à Orange Money. Le Centre d’Expertise en Conformité Orange Money (CECOM) Orange devient, avec l’obtention récente de la licence d’Etablissement de Monnaie Electronique (EME) dans quatre pays, un acteur majeur du secteur des services financiers sur mobile en Afrique.

Orange devient, avec l’obtention récente de la licence d’Etablissement de Monnaie Electronique (EME) au Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire et Guinée, un acteur majeur du secteur des services financiers sur mobile en Afrique.

Ce changement de statut s’accompagne par la mise en place d’une nouvelle structure, le CECOM, qui garantit de manière mutualisée la maîtrise des risques et la conformité sur son activité de mobile money.

En 2015, constatant la croissance significative du mobile money en zone UEMOA, la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) publie une mise à jour du cadre réglementaire relatif à ces services.

Cette évolution, initiée de manière similaire par la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), incite les opérateurs de télécommunications à obtenir un agrément d’Etablissement de Monnaie Electronique (EME) afin d’opérer leurs activités de mobile money dans un cadre de responsabilité étendu.

C’est dans ce contexte qu’Orange dépose des demandes d’agrément auprès de ces deux Banques Centrales, obtenant début 2016 le statut EME dans quatre pays (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire et Guinée). Chaque EME, agréé par la Banque Centrale de son territoire, est une société à part entière, filiale contrôlée par l’opérateur télécom local.

L’EME : Les enjeux de conformité d’Orange Money vis-à-vis de la réglementation financière et bancaire sont encore récents pour Orange. La création d’un CECOM en Côte d’Ivoire, pour déployer une politique unique de maîtrise des risques et des enjeux de conformité, est une étape importante et démontre la maturité d’Orange dans ce secteur.

Les activités globales d’Orange Money deviennent des enjeux majeurs dans un nombre croissant de pays. En Côte d’Ivoire, Orange Money représente jusqu’à 10% du chiffre d’affaires de l’opérateur.

Marc Rennard, Directeur Général Adjoint du Groupe Orange en charge de l’Expérience Client et du Mobile Banking a déclaré : « Avec cette nouvelle étape, les services financiers mobiles entrent véritablement dans l’ADN d’Orange. Les agréments reçus des Banques Centrales et notre investissement dans le CECOM témoignent de notre volonté de transformation, qui bénéficiera à nos clients, utilisateurs des services Orange Money plusieurs millions de fois chaque jour ».

Pour sa part, Bruno Mettling, Directeur Général Adjoint du Groupe Orange et PDG d’Orange MEA a indiqué : « L’obtention de ce statut d’EME nous permet de développer encore un peu plus l’activité d’Orange Money, activité au cœur de notre ambition d’être le partenaire stratégique de la transformation numérique de la zone Afrique et Moyen Orient, avec l’objectif de générer plus de 200 millions d’euros d’ici à 2018. Aujourd’hui la base de clients Orange Money représente 5% des clients de ce marché dans le monde. L’accélération est déjà en cours avec l’ouverture notamment de nouveaux corridors pour étendre nos services de transferts d’argent à l’international ».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Afrique : Orange accélère ses services"

Laisser un commentaire