Alassane Ouattara : « Je suis « profondément meurtri » par les soulèvements des militaires »

Alassane Ouattara, le président de la Côte d'IvoireAlassane Ouattara, le président de la Côte d'Ivoire

Annonces

Partagez!

La situation qui prévaut à Abidjan sème la panique à la présidence de la République. Le président Alassane Ouattara est meurtri.

Le Ministre Joël N’guessan par ailleurs porte-parole du RDR évoque des interrogations. Il s’inquiète naturellement sur l’échec de l’accord présidentiel avec les militaires membres des 8400 protestataires.

Pour N’guessan, il est d’avis que le président Alassane Ouattara n’a-t-il pas été induit en erreur de manière involontaire ou volontaire.

L’on peut dire sans risque de se tromper que les mutineries perpétuelles constituent un danger pour la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, Ouattara est mal entouré.

Mieux, il est totalement attaqué par les hommes en armes, amis d’hier. Qui sont derrière ces hommes ? L’opposition est-elle derrière ? « Je suis « profondément meurtri » par les soulèvements des militaires et leurs corollaires de grognes sociales » a dit Ouattara.

Il serait dangereux de voir la répétition des violences. On se rappelle aussi qu’en 2002, il y avait une rébellion menée en grande partie par les mêmes instigateurs du putsch de 1999.

Il urge à situer les responsabilités de ce camouflet avant qu’il ne soit tard.

« Nous restons convaincus que c’est à cette seule et unique condition que nous pourrons trouver des solutions durables à cette crise qui n’a que trop duré » indique le porte-parole N’guessan.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire