Algérie : Abdelkader Bensalah dans l’illégalité ?

Annonces

Partagez!

Le président Abdelkader Bensalah devrait céder le pouvoir ce 9 juillet 2019.

Président de ce qui représente en Algérie le Sénat, Abdelkader Bensalah a pris la place de Abdelaziz Bouteflika, lorsque ce dernier a démissionné de son poste, et ce, conformément à la Constitution algérienne.

Il devrait, en tant que président par intérim, organiser les élections dans les 90 jours, c’est-à-dire avant le 9 juillet, afin de céder le pouvoir.

Fixée au 4 juillet 2019, la présidentielle n’a cependant pas reçu de candidatures validées par le Conseil constitutionnel, entraînant de fait, un vide juridique dans le pays.

En l’absence de scrutin, Abdelkader Bensalah doit en principe rester au pouvoir, mais sans aucune base légale, la Constitution n’ayant pas prévu ce cas de figure. Les questions se posent désormais la légalité de son pouvoir.

Lire aussi Algérie : Abdelkader Bensalah, président par intérim

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*