Algérie : Démission de la ministre de la Culture après les morts lors du concert du rappeur Soolking

Ads

Partagez!

Meriem Merdaci a présenté sa démission au chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah qui l’a acceptée, selon un communiqué de la présidence algérienne.

Selon la présidence algérienne, la ministre de la Culture, Meriem Merdaci, a démissionné samedi. Soit deux jours après la mort de cinq jeunes dans une bousculade à l’entrée d’un concert du rappeur Soolking. «Meriem Merdaci a présenté sa démission au chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, qui l’a acceptée», indique un communiqué de la présidence diffusé par la télévision d’Etat.

Sa démission intervient après le limogeage, la veille, du directeur général de l’Office national des droits d’auteurs (ONDA), organisme public qui organisait le concert. Par ailleurs, le parquet d’Alger a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête devant «déterminer les responsabilités et les circonstances de cet accident». Jeudi, le concert du rappeur Soolking a viré au drame à Alger, la capitale.

Cinq jeunes sont en effet morts dans une bousculade survenue à l’une des entrées du stade du 20-Août où se déroulait le spectacle. Il s’agissait du premier concert en Algérie du rappeur Soolking depuis l’explosion de sa carrière internationale en 2018. De son vrai nom Abderraouf Derradji, le chanteur algérien âgé de 29 ans est installé en France depuis 2014.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Algérie : Démission de la ministre de la Culture après les morts lors du concert du rappeur Soolking"

Laisser un commentaire