Algérie : Des brouilleurs électroniques pour contrer les tricheurs au bac

Ads

Partagez!

Des brouilleurs électroniques seront installés dans les centres d’examen pour empêcher les candidats d’accéder à Internet.

Les autorités algériennes ont fait appel à l’armée pour contrer la tricherie lors du baccalauréat prévu du 16 au 20 juin prochain. A cet effet, des «brouilleurs sophistiqués» seront mis en place dans les différents centres d’examen.

Objectif : empêcher les candidats d’avoir accès à Internet via leur téléphone portable et autres appareils connectés. Ceux-ci étant devenus le moyen prisé par les amateurs de la triche. Cette mesure radicale vise à éviter les nombreux scandales qui ont émaillé cet examen dans le passé.

En 2016, les sujets du bac s’étaient retrouvés sur les réseaux sociaux avant ou au début des épreuves. Devant l’ampleur du phénomène, Internet a été coupé pendant une heure au début de chaque épreuve l’année dernière.

Cette année, le gouvernement a décidé de changer de fusil d’épaule pour éviter tout ce qui peut entacher cet examen. A noter que 709.448 candidats sont attendus au bac en 2019.

LIRE AUSSI Algérie : La rue continue de gronder

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire