Algérie : L’Union africaine préoccupée

Moussa Faki MahamatMoussa Faki Mahamat

Annonces

Partagez!

Le Président de la Commission de l’Union africaine suit de près les développements en cours en Algérie.

Dans une déclaration le vendredi 15 mars, il a pris note de la décision du Conseil Constitutionnel rendue publique le 14 mars  2019. Moussa Faki Mahamat, puisque c’est de lui qu’il s’agit, se félicite du caractère pacifique des manifestations. Cette posture, selon lui, témoigne d’une grande maturité et d’un esprit élevé de responsabilité de la part du peuple algérien et de tous les acteurs concernés.

Pour l’Union africaine, les décisions annoncées le 11 mars 2019 par le Président Abdelaziz Bouteflika dans son plan en sept points sont intéressantes. Notamment sa décision de ne pas se porter candidat à l’élection présidentielle.

L’institution africaine lance un appel au dialogue national. Pour la réalisation du nécessaire consensus pour la mise en œuvre diligente de ces réformes dans la paix, la stabilité et la continuité de l’État.

Le Président de la Commission exprime la pleine solidarité de l’Union Africaine avec l’Algérie en cette phase particulière de son histoire. Moussa Faki Mahamat est convaincu que le peuple algérien trouvera, en lui-même, les ressources nécessaires  pour relever les défis de l’heure et jeter les bases du renouveau national souhaité.

LIRE AUSSI Algérie: Abdelaziz Bouteflika va abréger son mandat s’il est réélu

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Algérie : L’Union africaine préoccupée"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher