Algérie : Vendredi test pour Abdelkader Bensalah

Bensalah, présidentBensalah, président

Annonces

Partagez!

Abdelkader Bensalah a informé le 6 juin 2019 qu’il restait au poste de président par intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau Chef d’Etat.

Face au vide constitutionnel qui se profile, Abdelkader Bensalah affirme qu’il restera président par intérim. Et ce, jusqu’à l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat qu’il promet dans les plus brefs délais.

Mais pour cela, le président appelle au dialogue. « J’invite la classe politique, la société civile et les personnalités patriotiques nationales, soucieuses du devenir de l’Algérie, à opter pour le dialogue inclusif en tant que voie menant à la participation au processus de concertation que l’État s’emploiera à organiser dans les meilleurs délais », a-t-il souhaité lors d’une déclaration télévisée.

Comme chaque vendredi, les Algériens sont encore appelés à sortir dans la rue. Un test pour le président par intérim de juger l’écho de sa nouvelle résolution.

Pour rappel, la présidentielle, qui était fixée au 4 juillet, a reçu deux candidatures qui ont été invalidées par le Conseil constitutionnel. L’opposition n’avait pas présenté de candidats. Les manifestants sont opposés à la tenue d’une élection et réclament la mise en place d’une transition dépouillée des anciens collaborateurs de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika.

LIRE AUSSI Algérie : La rue refuse la présidentielle du 4 juillet prochain

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Algérie : Vendredi test pour Abdelkader Bensalah"

Laisser un commentaire