Ali Bongo devant plus de 30 000 Gabonais : « Je suis là »

Annonces

Partagez!

Brice Laccruche Alihanga a terminé en apothéose sa tournée nationale avec un invité de marque.

Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet politique du Chef de l’Etat, a clos sa tournée nationale le 15 octobre 2019 au stade de Nzeng Ayong à Libreville.

Pour prouver qu’il était vraiment l’envoyé du président Ali Bongo Ondimba et son messager, le Numéro 1 Gabonais était présent au stade accompagné de son épouse.

Et le Chef de l’Etat a pris la parole, comme pour couper court à toutes les rumeurs qui couraient sur lui. « J’attendais ce moment depuis si longtemps. Vous ne savez quelle joie j’éprouve de me retrouver parmi vous. C’est incroyable. Je rêvais de ce jour et c’est arrivé. Il faut remercier Dieu. Et je tiens aussi à vous remercier pour tout le soutien que vous m’avez apporté, surtout dans les moments difficiles. Je vous dis maintenant que je suis là. Je serai toujours là pour vous », a déclaré Ali Bongo Ondimba, debout micro en main, devant les nombreux Gabonais ayant fait le déplacement du stade.

Cela dit, son directeur de cabinet a fait des mises en garde à l’endroit de certains membres de l’entourage du Chef de l’Etat.

« Celui qui déconne sera sèchement écarté« 

« On vous dit que le Président est mort, on vous dit qu’il ne va pas bien. Mais sachez que pour moi qui suis avec lui tous les jours, le Président va bien. Deuxième chose, le Président m’a dit de vous prendre à témoins, parce qu’il m’a dit que j’ai fait l’AVC, je ne peux plus faire une deuxième fois les mauvais choix. Il y a des gens autour de moi qui ont abusé des gabonais, qui ont fait de fausses promesses, les maquettes, les PowerPoint, les routes… ils m’ont menti, maintenant c’est terminé« , a-t-il indiqué.

Le directeur de cabinet a aussi assuré que l’argent est désormais mis sur le bien-être du peuple gabonais. « Ceux qui ne sont pas contents, ceux qui boudent, on leur dira celui qui boude il bouge, celui qui boude il bouge. Je pense que tout le monde a compris que c’est maintenant le peuple. (…). Celui qui déconne sera sèchement écarté« , a-t-il tranché.

Lire aussiGabon : Comment Ali Bongo a surpris au stade de Nzeng Ayong !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire