Amadou Damaro : « Que Cellou Dalein accepte les résultats »

Amadou DamaroAmadou Damaro

Ads

Partagez!

L’honorable Amadou Damaro Camara est un député Guinéen, par ailleurs président du groupe parlementaire RPG arc en-ciel. Il dit ses quatre vérités en interpellant Cellou Dalein Diallo.

« Je me suis souvent amusé à le dire, mais c’est parce que ça vient de moi que monsieur Cellou Dalein ne comprend pas. Si jamais il croit que c’est dans le chaos qu’il peut prendre le Pouvoir, qu’il se détrompe. Il ne peut venir au Pouvoir en Guinée qu’à la suite d’une transition normale. Je l’ai dit, je le redis », a indiqué Amadou Damaro.

Selon ses explications, si on arrivait au chaos lui, il peut oublier ses rêves d’être Président un jour. « Ou on respecte les institutions, la loi, en ce moment on participe à la construction de l’Etat et de la démocratie, mais pour quelqu’un comme lui qui a participé au gouvernement pendant 11 ans, il connait comment l’Etat fonctionne, il fait sciemment pour empêcher celui qui a été élu d’appliquer son programme pour lequel il a été élu. Nous sommes aussi conscients de cela. Je le regrette, mais c’est son dessein, nous en prenons acte », dit-il.

Pour le député guinéen, on ne fait pas les lois après les élections. « On les fait avant les élections. Quand on a des contentieux, on s’adresse à une instance. Quand cette dernière fait des arrêts, ces arrêts sont sans appel. C’est comme la Cour Constitutionnelle. Quand elle arrête, il n’y a plus de recours possible. Et puis quand vous dites qu’ils n’ont jamais demandé des soulèvements populaires, mais combien de fois ils l’ont fait », ajoute t-il.

Et de poursuivre ses explications avec nos confrères Africaguinée, mais chaque fois qu’ils le disent, il y a qu’une ville qui les suit.

« C’est Labé. C’est de cela qu’il s’agit quand on parle de manifestations. Encore même pas lui, mais ses lieutenants ont demandé combien de fois, y compris des candidats comme celui de Matam. Ce que Cellou Dalein accepte, moi je ne peux accepter ça. Dire que si on ne me donne pas mes résultats, je vais demander le départ de Alpha, ça paraît ridicule. A la place du Procureur Général, je le ferai arrêter. Parce que ça c’est contre la Loi. C’est ce qu’ils ont toujours demandé, on n’a même pas besoin de mettre ça dans les discours », poursuit-il.

LIRE AUSSI  Pascal Houangni Ambouroue : «Nous devons dès à présent nous inspirer de ce qui marche ailleurs et l’adapter chez nous»

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire