Ambarras de la Cour de cassation française pour extrader Compaoré

françois compaoré

Annonces

Partagez!

La Cour de cassation française rendra le 4 juin 2019 son verdict sur l’autorisation d’extrader François Compaoré vers le Burkina.

La Cour de cassation tranchera sur le pourvoi en cassation formulé par la défense de François Compaoré contre l’autorisation d’extrader rendue le 5 décembre 2018 par la Cour d’appel de Paris.

Cette demande d’extradition a été formulée par la justice burkinabè dans le cadre du dossier de l’assassinat du journaliste burkinabè Norbert Zongo et trois de ses compagnons. Le journaliste enquêtait sur la mort suspecte du chauffeur de François Compaoré.

Classé pendant que le président Blaise Compaoré, le frère de François Compaoré, était encore au pouvoir, le dossier a été rouvert à sa chute en 2014.

L’avocat du mis en cause, Me François-Henri Briard, a plaidé devant la Cour de cassation pour l’annulation de l’autorisation. Il est convaincu que son client fera l’objet d’une « vengeance ». Du reste, énonçant que le Burkina est un « pays politiquement instable », « dans lequel la justice est délabrée », il conclut que François Compaoré est « un homme mort s’il rentre au Burkina Faso ».

Alors qu’il était en voyage à Paris, François Compaoré a été arrêté en vertu d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice burkinabè.

LIRE AUSSI Burkina Faso : le frère de Blaise Compaoré remis en liberté

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Ambarras de la Cour de cassation française pour extrader Compaoré"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*