Attaques terroristes: Les secteurs prioritaires à l’abandon des pays touchés

Partagez!

De Bamako a Ouagadougou, en passant par Ndjamena, Nouakchott et Niamey, beaucoup de secteurs prioritaires comme la santé sont a l’abandon.

Selon les résultats d’une étude menée par l’institut Free Afrik, le terrorisme a fait perdre au secteur du tourisme burkinabè 3,9 milliard FCFA en 2016-2017. Aussi, plusieurs autres secteurs sont touchés par l’hydre terroriste.

L’étude qui précise par ailleurs que des acteurs des BTP n’arrivent pas a exécuter les marchés dans les régions touchées par le terrorisme. Aussi, au niveau des mines, l’exploitation se poursuit mais il y a une baisse au niveau de l’exploration.  

Ainsi,   Ce sont les budgets militaires qui ont plutôt la faveur des lois de finances. Au niveau du Mali pour ne citer que cet exemple, à cause de cette insécurité, le taux de croissance était de -0,4% en 2012, alors qu’ il était de 3% en 2011.

Le budget de l’Etat a diminué de 31% en 2012 par rapport à 2011, avec 16% du budget pour la défense et la sécurité.

LIRE AUSSI Après des attaques terroristes à Ougadougou : Marc Christian Kaboré parle

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Attaques terroristes: Les secteurs prioritaires à l’abandon des pays touchés"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*