Burkina Faso : Le soutien de l’UE renforcé avec 800 millions d’euros

Roch Marc Christian Kaboré, le président du Burkina faso

Annonces

Partagez!

La Conférence internationale sur le Burkina Faso se tient à Paris (France). Elle vise le financement du Plan national de développement économique et social (PNDES). Le Plan national pour le développement économique et social jette les bases pour la mise en œuvre des objectifs du nouveau gouvernement à l’horizon 2020.

M. Neven Mimica est présent à cette rencontre. Il est le Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement.

La Commission européenne compte appuyer le Burkina avec un important soutien de 800 millions d’euros.

Le Commissaire Mimica a fait une importante déclaration. « Nous sommes aujourd’hui réunis pour discuter du Plan national pour le développement économique et social. C’est un plan que le Gouvernement du Faso présente à la communauté internationale. Il s’agit d’un Plan ambitieux qui doit mener à la consolidation de la démocratie et au développement durable du pays. L’Union européenne soutiendra à hauteur de 800 millions d’euros les efforts entrepris ». Ce soutien, selon lui, est pour que la population du Faso voit rapidement les effets d’une stabilité retrouvée. Pour qu’elle bénéficie également des dividendes de la paix.

Lors de cette conférence, le Commissaire Mimica signera trois conventions de financement, dont deux appuis budgétaires. Son montant est de 205 millions d’euros.

La première convention de financement, d’un montant de 136 millions d’euros, est un contrat de bonne gouvernance et développement. Il doit doit consolider l’Etat de droit et la gouvernance, et augmenter les capacités budgétaires du gouvernement entre 2017-2020.

Les domaines prioritaires de ce dialogue sont la démographie, la protection sociale, l’état civil, l’indépendance et le fonctionnement de la justice. La lutte contre la corruption, la mobilisation des ressources internes et l’efficacité de la dépense publique sont aussi inscrites.

Le deuxième financement va faciliter l’accès de la population à l’eau potable et l’amélioration du service d’assainissement des eaux usées. Son montant est fixé à 54 millions d’euros.

La troisième convention de financement doit aider une gestion saine des finances publiques. Il soutiendra la convergence vers les normes régionales et le renforcement du système statistique national et des prévisions macroéconomiques. L’enveloppe est de 15 millions d’euros.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Burkina Faso : Le soutien de l’UE renforcé avec 800 millions d’euros"

Laisser un commentaire