Burkina : Le sort de Blaise Compaoré se complique

Annonces

Partagez!

Les condamnations des bras droits de l’ancien président burkinabè compliquent le sort de Blaise Compaoré.

Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé ont été condamnés respectivement à 20 ans et à 10 ans de prison pour le putsch de septembre 2015. Pendant ce temps, d’autres affaires judiciaires les concernent, notamment le dossier de l’insurrection populaire et des affaires de crimes économiques, sans compter le dossier Thomas Sankara.

Cette situation complique le sort de l’ancien président Blaise Compaoré qui observe avec inquiétude le processus électoral en 2020 qui risque de voir Alassane Ouattara quitter le pouvoir sans être certain de faire élire son dauphin, Amadou Gon Coulibaly.

L’ancien Chef d’Etat, en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014, avait exprimé son désir de revenir au bercail, sans recevoir de réponse favorable de la part de son successeur Roch Marc Christian Kaboré.

Lire aussi Mozambique: Bientôt 60 000 tonnes de tabac/an aux compagnies chinoises

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire