Burkina : Menaces sur la fin d’année scolaire

Les écoles fermées en AfriqueLes écoles fermées en Afrique

Annonces

Partagez!

Le monde de l’éducation est entré en grève le 26 avril 2019 au Burkina Faso.

La Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a lancé un mot d’ordre de grève au Burkina Faso. Les enseignants ont décidé de ne pas finaliser l’année scolaire en cours dans le pays. Ce mouvement se traduit notamment par une suspension des évaluations de fin d’année.

Cette action intervient à quelque semaines des examens scolaires, jetant ainsi un grand doute sur l’issue de l’année scolaire. Les syndicats disent ainsi protester contre le non respect d’engagements de la part de l’Etat, des engagements consignés dans un accord conclu en début d’année 2018, après un bras de fer entre les deux parties.

Ce mot d’ordre a été lancé quelques jours après la levée d’un autre qui était observé de manière informelle par les agents du ministère des finances. Ces derniers protestaient contre la réduction d’une bonification financière accordée aux agents de ce département et dont le montant a atteint plus de 50 milliards de F CFA.

Le gouvernement a finalement remplacé ce fonds commun par une « prime de motivation » trimestrielle. Une chose considérée comme une reculade par certains observateurs et comme une injustice par les autres catégories des agents de la fonction publique.

LIRE AUSSI Burkina : Le président Roch Kaboré condamne l’assassinat de cinq enseignants

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Burkina : Menaces sur la fin d’année scolaire"

Laisser un commentaire