Burundi : Un convoi humanitaire refoulé

Pierre Nkurunziza, le président du BurundiPierre Nkurunziza, le président du Burundi

Ads

Partagez!

La police burundaise a barré l’accès à 10 camions transportant 300 tonnes d’aliments en provenance du Rwanda au niveau de la frontière entre les deux pays le 25 avril dernier.

Les tensions diplomatiques qui existent entre le Burundi et le Rwanda ne permettent pas aux organisations humanitaires de mener à bien leurs missions au pays de Pierre Nkurunziza. La preuve, un convoi humanitaire (Pam) transportant 300 tonnes d’aliments en provenance de Kigali a été refoulé par la police burundaise.

Les faits se sont déroulés mardi au niveau de la frontière entre le Rwanda et le Burundi. La raison de ce refus est que le Burundi accuse le Rwanda de servir de base arrière aux rebelles dont il entraine. Des rebelles qui selon les autorités sont auteurs de nombreuses exactions au Burundi.

Cependant Kigali dément ces accusations. Le Rwanda accuse à son tour le Burundi de servir d’abri à un groupe rebelle hutu, dénommé Front Démocratique de la Libération du Rwanda dont les incursions dans certaines localités rwandaises donnent lieu à de nombreux massacres de populations civiles.

Face ces tensions, ce sont les populations civiles qui paient le lourd tribut. Car plusieurs cas de décès des suites de famine ont déjà été enregistrés depuis le début de la crise politique au Burundi. Cette crise humanitaire reste d’ailleurs préoccupante au sein de la communauté internationale.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Burundi : Un convoi humanitaire refoulé"

Laisser un commentaire