Burundi : Le président accusé de violation des droits de l’homme

Annonces

Partagez!

Pierre Nkurunziza, le président burundais, est accusé de violation grave des droits de l’homme.

Le rapport fait par la commission d’enquête devant le Conseil international des droits de l’homme à Genève est accablant.

Les enquêteurs ont constaté que des membres de l’opposition, leurs familles et des personnes qui n’ont pas coopéré avec le parti au pouvoir avant les élections de l’année prochaine ont été tués, enlevés ou torturés.

Des femmes et des filles ont été victimes de violences sexuelles par des membres de l’aile des jeunes du parti au pouvoir qui commettent des viols collectifs.

Dans la cible de leur viseur, des agents du service national de renseignement, de la police qui relèvent directement du bureau du président Pierre Nkurunziza.

Lire aussi Kenya : Trump reçoit le meilleur enseignant du monde

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Be the first to comment on "Burundi : Le président accusé de violation des droits de l’homme"

Laisser un commentaire