Cameroun: Akere Muna condamné à trois mois de prison avec sursis

Ads

Partagez!

Akere Muna est condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir falsifié des documents liés à l’héritage de son père Salomon Tandeng Muna.

Le tribunal de première instance de Yaoundé a également condamné Akere Mouna à payer une amende de 10 millions Fcfa pour dissimulation de procédures de faux et usage de faux en écriture privée ou de commerce.

Le tribunal de première instance de Yaoundé a rendu son verdict hier sur l’affaire Muna contre Muna. Une affaire qui opposait l’ex-bâtonnier à sa sœur cadette l’ancienne ministre des arts et de la culture Ama Tutu Muna.

Le candidat malheureux du FPD à la présidentielle a été condamné d’une peine de trois ans de prison avec sursis assorti d’une amende de 10 millions Fcfa. Il répondait des faits de déclaration mensongère, de dissimulation de procédures, de faux et usage de faux en écriture privée ou de commerce et diverses autres infractions

Il faut souligner que  Ama Tutu Muna a accusé Akere Muna d’avoir imité sa signature dans le procès verbal de leur réunion familiale tenue en 2002 et à laquelle elle n’a pas été conviée.

Par ailleurs, le tribunal de première instance de Yaoundé n’a pas condamné Akere Muna des faits de déclaration mensongère. La juridiction l’a reconnu  coupable de « dissimulation de procédures de faux et usage de faux en écriture privée ou de commerce ».

LIRE AUSSI  Akere Muna: Un candidat présidentiel poids plume en politique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun: Akere Muna condamné à trois mois de prison avec sursis"

Laisser un commentaire