Cameroun: L’armée accusée d’avoir saisi un pétrolier Singapourien

Eastern Pacific ShippingEastern Pacific Shipping

Annonces

Partagez!

D’après un communique de la compagnie maritime Singapourienne Eastern Pacific Shipping, les soldats camerounais ont saisi le navire et pris en otage les 26 membres de l’équipage. Cela s’est passé le 3 février 2019 au large de Limbe dans la région du Sud-ouest.

Cette saisine fait suite à un différend commercial opposant l’homme d’affaires camerounais, Jean François Famawa, à cette compagnie maritime.

D’après Estern Pacific Shipping (EPS), 26 membres d’équipage de nationalités turque, chinoise, Ukrainienne, indienne et philippine sont retenus par les éléments des militaires camerounais.

La compagnie Singapourienne dénonce l’attitude des militaires camerounais qui ont le détourné le pétrolier et pris en otage l’équipage.

EPS affirme que le Camerounais Jules François Famawa, propriétaire de DSC marine, un affréteur local a utilisé des moyens illégaux pour saisir le navire. Le but serait de le contraindre à rançonner ses propriétaires.

La compagnie Singapourienne a, dans le communiqué, invité les autorités Camerounaise à libérer immédiatement le navire. Elle demande également la libération de 26 membres de l’équipage.

Rappelons qu’EPS est un géant du transport maritime basé à Singapour.

LIRE AUSSI Vandalisme dans les ambassades du Cameroun: Paul Biya veut voir les auteurs au pays

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun: L’armée accusée d’avoir saisi un pétrolier Singapourien"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*