Cameroun : Les assaillants de la résidence du Secrétaire général de la présidence aux arrêts

Ferdinand Ngoh Ngoh, le SGPRFerdinand Ngoh Ngoh, le SGPR

Ads

Partagez!

Les fins limiers de la police ont appréhendé jeudi à Yaoundé trois individus en plus de l’assaillant interpellé le soir de l’attaque de la résidence de Ferdinand Ngoh Ngoh dans la banlieue de Nyom.

Ils avouent que leur but était de décapiter le secrétaire général et ramener sa tête chez le commanditaire pour un montant de 100 millions de Fcfa.

Des sources proches de l’enquête révèlent que l’exploitation des téléphones portables des deux bandits tués lors de l’attaque a conduit à l’arrestation des trois suspects : Ngondi tegum au quartier Etoug Ebe, Bernard Neba au quartier Mvog Beti et William Mofor à Bonamoussadi.

Dans leur filature, les éléments de la police ont découvert un lien entre ces personnes et un gendarme. Si rien ne prouve jusqu’ici l’implication du gendarme dans l’attaque, il reste qu’il est aux arrêts au même titre que l’assaillant interpellé au domicile du secrétaire général.

Si tout laisse croire qu’il s’agit d’un vulgaire braquage, les enquêteurs ont découvert que les assaillants avaient perçu chacun une somme de 200.000 Fcfa.  En poursuivant l’exploitation de ces derniers, les braqueurs avouent que l’objectif de l’attaque était de décapiter le corps de Ferdinand Ngoh Ngoh et ramener sa tête pour le montant cité ci-haut.

Un des assaillants aurait fourni une information de taille aux enquêteurs. Celui-ci aurait déclaré que son patron est un homme très haut placé au sommet de l’Etat et que quelque soit la situation, il bénéficiera de sa protection.

En ce moment, deux personnes activement recherchées ont été finalement appréhendées par les fins limiers de la police. A ce niveau, l’hypothèse d’une attaque des sécessionnistes recherchant une action d’éclat est la plus plausible. En quittant le Cameroun, le chef de l’Etat aurait donné l’instruction claire et ferme pour que les commanditaires soient démasqués.

Rappelons que dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un groupe d’individus attaque la résidence du secrétaire général à la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh, à nyom, une banlieue de Yaoundé. En effet, cette attaque à eu lieu au moment où le Secrétaire venait juste d’arriver à son domicile escorté par le Groupement spécial d’opération (GSO).

Le portail s’ouvre, l’autorité et toute l’escorte entrent. Mais la voiture du GSO ressort deux minutes plus tard. C’est au moment de refermer le portail que trois individus surgissent de nulle part et attaquent le policier en faction. Ces derniers vont tirer et le policier va également riposter et tuer deux d’entre eux. Le troisième assaillant tente de prendre la fuite, mais reçoit une balle et sera appréhendé plus tard.

Le délégué général à la sûreté nationale est descendu sur les lieux et une réunion de sécurité a eu lieu avec les autorités de la région du Centre à laquelle a participé le procureur de la République de Monatélé.

LIRE AUSSI  Cameroun : Les sécessionnistes mitraillent l’escorte du ministre de la défense

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun : Les assaillants de la résidence du Secrétaire général de la présidence aux arrêts"

Laisser un commentaire