Cameroun : Les sécessionnistes mitraillent l’escorte du ministre de la défense

Joseph Beti Assomo, le ministre de la défense du CamerounJoseph Beti Assomo, le ministre de la défense du Cameroun

Ads

Partagez!

Joseph Béti Assomo et quatre officiers généraux ont été la cible d’une attaque à Small Ekombe au Sud-Ouest.

L’attaque n’a causé aucune perte en vie humaine. Juste quelques légères blessures de journalistes. Le 12 juillet, le convoi du ministre de la défense a été pris pour cible dans la région anglophone du Sud-Ouest. C’était au cours d’une mission d’inspection. Celle-ci consistait à booster le moral des troupes. Car plusieurs hommes en tenue sont tombés dans les attaques.

De source sécuritaire, on apprend que l’attaque a eu lieu à l’endroit dit Small Ekombe à 7 kilomètre de Kumbo où se rendait le ministre. Les sécessionnistes étaient embusqués dans les maisons d’habitation abandonnées.

Ces maisons jonchent le long de l’axe qu’a emprunté l’escorte. A la vue du convoi du ministre de la défense, ils ont ouvert le feu. Mais le Bataillon d’intervention rapide (Bir) qui sécurisait l’escorte a vigoureusement réagi à l’arme lourde.

Les échanges de tir ont duré près d’une quarantaine de minute le long du parcours. Le convoi d’une trentaine de véhicule roulait à vive allure. L’attaque a été perpétrée à l’allée comme au retour.

Au retour d’ailleurs, les sécessionnistes sont revenus à la charge. La même source précise qu’ils donnaient l’impression d’être encore plus nombreux. Mais grâce à la bravoure des forces de défense, le convoi est passé.

Le ministre de la défense et les officiers généraux s’en sont sortis saint et sauf. Car ils se déplaçaient dans un véhicule blindé. A en croire le ministre de la communication, une dizaine d’assaillants a été neutralisée.

On note tout de même de blessés légers chez certains journalistes qui faisaient partie de la délégation. Rappelons que ce n’est pas la première fois qu’une attaque pareille est perpétrée. En avril dernier, le convoi du gouverneur de ladite région a également essuyé des tirs.

LIRE AUSSI  Cameroun : L’armée démantèle un camp de sécessionnistes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire