Cameroun: Les États-Unis condamnent la décapitation d’un gendarme par les séparatistes ambazoniens

millitaire décapitémilitaire décapité
Partagez!

Par la voix de son ambassade à Yaoundé, le gouvernement américain a  également invité les deux parties à la retenue et au dialogue.

En début du week-end, un gendarme camerounais a été capturé, torturé et décapités par les sécessionnistes ambozoniens dans la région du Sud-Ouest. Un acte similaire a également été perpétré sur un militaire à Bamenda le même jour dans la région du Nord-Ouest. Les images des parties mutilées de ces victimes  ont été diffusées par la suite sur les réseaux sociaux.

Les États-Unis à travers leur ambassade sont sortis de leur reserve pour condamner ces actes odieux. « L’ambassade des États-Unis déplore les actes de torture, le démembrement et la décapitation d’un gendarme dans la région du sud-ouest du Cameroun. Nous condamnons également la décapitation d’un soldat camerounais à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest ». a-indiqué la représentation diplomatique américaine à travers un communiqué.

Tout en adressant ses condoléances aux familles éprouvées, la chancellerie américaine, a demandé l’ouverture d’une enquête pour traduire les auteurs en justice. Le gouvernement américain a exhorté les forces de sécurité à faire preuve de retenue car les représailles contre ces provocations mettraient en danger la population civile et engendrer plus de violence. Le gouvernement américain a invité toutes les parties au dialogue.

LIRE AUSSI Cameroun : L’armée démantèle un camp de sécessionnistes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*