Cameroun : Paul Biya ridiculise un de ses ministres

voeux à Paul biyavoeux à Paul biya

Annonces

Partagez!

Les faits relayés par la télévision nationale, la Crtv se sont déroulés hier au palais de l’Unité au cours de la cérémonie des vœux au chef de l’État adressé par le corps constitué national.

Comme chaque année, la cérémonie de présentation des vœux au président Paul Biya est un événement très couru qui captive les attentions de tous. A cette occasion, le Palais de l’Unité se pare de ses plus beaux atours : décorations, fleurs, jet d’eau, haie d’honneur constituée des éléments de la Garde présidentielle. Et à chaque édition, un fait banal voir insolite est relevé. On se souvient qu’en 2016, c’était le ministre Michel Meva’a Meboutou qui trébuchait devant le chef de l’État juste après lui avoir serré la main. L’incident bien brève avait suscité de nombreux commentaires tant dans la presse que sur les réseaux sociaux.

En 2017 encore, c’était le ministre des sports et de l’éducation physique qui défrayait la chronique de par ses courbettes devant le président Paul Biya. Cette année, c’est au tour du ministre de l’enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo de faire parler de lui.

Hier au cours de la cérémonie de présentation des vœux par le corps constitué national au président de la République, un fait banal mais plein d’interprétations s’est produit. Lorsque est venu le tour du ministre de l’enseignement supérieur de présenter ses vœux au président de la République, ce dernier après avoir serré la main du chef de l’État a voulu lui dire quelque chose, mais le président l’a ignoré. A peine il avait entamé l’échange, le chef de l’État a plutôt tendu la main à un autre ministre qui se trouvait juste derrière Jacques Fame Ndongo.

Bien plus, le protocole est venu bousculer légèrement le ministre Fame Ndongo qui était visiblement désorienté et perdu. Ce dernier, lui, avait son regard à ailleurs et son attention portée sur quelqu’un d’autre. Du coup, le fait a suscité plusieurs interprétations. Il a été largement relayé et commenté par la presse privée.

D’aucun estiment que le président a voulu exprimer sa colère au ministre de l’enseignement supérieur au sujet du don des ordinateurs fait par le chef de l’État aux étudiants. D’après des sources proches de la présidence, il ressort que le don des 500.000 ordinateurs aux étudiants des universités d’État et grandes écoles du Cameroun seraient une proposition faite par le ministre de l’enseignement supérieur au chef de l’État. Ainsi, le coût global de ces machines qui est de 75 milliards de Fcfa avait déclenché une polémique.

L’opposition tout comme la société civile avait estimé que cette argent aurait permis la création d’une usine de montage de fabrication des ordinateurs. Bien plus la polémique a enflé lorsque  est venu le moment de distribuer ces ordinateurs que certains qualifient de notebook. Des ordinateurs dont le ministre affirme que la capacité actuelle est de 32 Gigaoctet supérieur au 500 Giga octets de l’ancienne version des machines estampillées Paul Biya Higher Education Vision (PBhev).

Autre polémique, la machine censée coûter 150.000 Fcfa l’unité  vaux plutôt 300.000 Fcfa. Ce qui emmène le coût global à 150 milliards de Fcfa. Ainsi, beaucoup d’observateurs pensent que le ministre de l’enseignement supérieur a dupé le président de la République et le geste du chef de l’État serait un signe qui annonce la déchéance prochaine du ministre.

LIRE AUSSI  Gabon : Pour une réconciliation nationale

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun : Paul Biya ridiculise un de ses ministres"

Laisser un commentaire