Cameroun : Le pouvoir corrige les enseignants anglophones !

Manifestation au cameroun

Annonces

Partagez!

Au Cameroun, les enseignants anglophones ruminent une colère noire. Ils exigent le départ de leurs collègues francophones.

Evoquer la question anglophone liée à la revendication du fédéralisme demeure un sujet tabou au Cameroun, qui irrite le pouvoir de Yaoundé. Pour les autorités, les uns et les autres doivent faire trop attention avant d’aborder ce point sensible.

N’appréciant guère ceux qui veulent en faire un combat, le pouvoir n’hésite pas à agir. Il utilise les moyens des forces de l’ordre, voire l’armée, pour étouffer violemment, sans résoudre, une revendication latente au sein d’une population qui se considère tantôt comme assimilée et parfois comme marginalisée, par des francophones hautains, arrogants et condescendants.

Les faits se sont déroulés, dans la journée du lundi, au Cameroun. Puisque, des enseignants anglophones ont élevé la voix pour demander purement et simplement le départ de leurs collègues francophones. C’est une demande qui concerne uniquement deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le pouvoir a réagi en utilisant la force. Partout, dans les rues de Yaoundé, les forces de police ont occupé le terrain. Elles n’ont pas hésité de bastonner les manifestants ; y compris des militaires qui ont participé.

Hormis le départ de leurs collègues francophones, les enseignants aussi réclament des meilleures conditions de travail. Toutefois, les observateurs ont pu constater que cette manifestation a pris l’allure d’une contestation politique. C’est ce que pensent les militaires. Les dégâts sont nombreux sur le terrain. L’on note des blessés graves et deux morts, indiquent des témoins qui ont participé à la manifestation.

Pour leur part, la représentation américaine au Cameroun a fortement déconseillé à ses ressortissants, de se rendre dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Précisément à.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Cameroun : Le pouvoir corrige les enseignants anglophones !"

Laisser un commentaire