Cameroun : Un maire tué dans une embuscade en zone anglophone

Ads

Partagez!

Prisley Ojong, maire de Mamfe, dans la région du Sud-Ouest, a été tué dimanche dans l’attaque de son véhicule.

Le maire de la ville de Mamfe, dans le du Sud-Ouest du Cameroun, a été tué dimanche dernier dans cette région anglophone en proie à la crise depuis fin octobre 2016. Prisley Ojong se rendait à un rendez-vous fixé par un groupe de combattants séparatistes qui affirmaient vouloir déposer les armes, lorsque son véhicule a été pris pour cible.

Le jeune maire de 35 ans, élu en février dernier, est mort après avoir reçu plusieurs balles. Les autorités attribuent cette attaque aux séparatistes qui opèrent dans cette partie du pays. L’attaque a par ailleurs été revendiquée par un des leaders séparatistes installés aux Etats-Unis, Eric Tataw.

«Le maire du conseil municipal de Mamfe, Prisley Ojong, est mort. Il a été abattu par des combattants ambazoniens (nom donné aux séparatistes qui se réclament de l’Etat fantôme d’Ambazonie, Ndlr), dimanche 10 mai 2020 », a-t-il écrit sur son compte Twitter. La région du Sud-Ouest – tout comme celle du Nord-Ouest – est le théâtre d’affrontements meurtriers entre l’armée et les séparatistes qui réclament l’indépendance de ces deux régions.

Selon le gouvernement camerounais, le conflit dans ces régions  a causé près de 1850 décès et entrainé le déplacement d’environ 530.000 personnes vers les autres régions du pays et à l’extérieur, notamment au Nigeria voisin. L’Etat camerounais a mis sur pied un plan de reconstruction et de développement des régions anglophones, déclarées «économiquement sinistrées» en 2019.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : Un maire tué dans une embuscade en zone anglophone"

Laisser un commentaire