Cameroun : un nourrisson de 4 mois abattu en zone anglophone

Bebe tuéBebe tué

Ads

Partagez!

Les parents accusent l’armée d’avoir abattu froidement leur bébé de 4 mois, tandis que les forces de l’ordre rejettent la faute sur les sécessionnistes.

Le décès d’un bébé en zone anglophone suscite une vive émotion au Cameroun. L’enfant de 4 mois a été tué par balle à Muyuka, dans la région du Sud-Ouest. Cette région est le théâtre quotidien des affrontements entre les forces de l’ordre et les combattants sécessionnistes.

Le drame est survenu le 20 mai dernier, jour de la fête de l’Unité. Les parents du nourrisson imputent cet acte à l’armée camerounaise. Selon ces derniers, des militaires «sont entrés de force» dans leur domicile et «ont tiré sur [le] bébé qui dormait».

Le gouvernement camerounais n’a pas encore réagi officiellement à ces accusations. Une source proche de l’armée a néanmoins confié au journal Le Parisien que le nourrisson «a été tué par une balle perdue». Une autre source, citée par un quotidien local, pointe un doigt accusateur sur les sécessionnistes.

Des leaders de l’opposition ont condamné ce meurtre. C’est le cas notamment de Me Akere Muna, célèbre avocat anglophone et ex-candidat à la présidentielle d’octobre 2018. Ce dernier qualifie cet acte de «barbare». A noter que l’armée camerounaise est régulièrement accusée d’exactions dans le cadre de la crise anglophone. Ce qu’elle a toujours démenti.

LIRE AUSSI Congo: Les criminels« bébé noir » de retour à Brazzaville

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : un nourrisson de 4 mois abattu en zone anglophone"

Laisser un commentaire