Cameroun : Une femme à la tête de la croix-rouge

Cécile Léonie Akame MfoumouCécile Léonie Akame Mfoumou

Ads

Partagez!

Cécile Léonie Akame Mfoumou a été élue au terme d’un scrutin serré le 21 août à Yaoundé.

Elle vient combler le vide laissé à la tête de cette institution nationale depuis la mort en octobre 2016 de William Aurélien Etéki Mboumoua. Six candidatures avaient été validées au départ. Le collège électoral constitué de 58 présidents des comités départementaux a majoritairement accordé sa confiance à Cécile Léonie Akame Mfoumou.

Outre Roger Feutse qui s’est désisté à la dernière minute au profit de la candidate élue, ainsi que l’ancienne ministre des affaires sociales, Marie Madeleine Fouda et Ebenezer Peh  Peh qui ont tous les deux totalisé 0% des voix, la course à la présidence s’est jouée à deux : 27 voix soit 46,55% de suffrages exprimés pour le candidat Abdoulsalam Mahaman et 31 voix en faveur de Cécile Léonie Akame Mfoumou, pour un score de 53,45%.

Aussitôt élue, la présidente n’a pas tardé à exprimer sa reconnaissance à la première dame Chantal Biya. « Je rends un vibrant hommage à la première dame du Cameroun qui est en même temps présidente d’honneur de la Croix-rouge camerounaise et auprès de qui j’ai passé plus de 20 ans à apprendre l’humanitaire ».

Cécile Léonie Akame Mfoumou a longtemps fait ses armes dans cette organisation humanitaire. Son premier engagement fera d’elle membre du Comité de la direction à la Croix Rouge Cameroun (CRC) en 2008, sur proposition express du défunt président William Etéki Mboumoua. Elle sera élue la même année à l’unanimité des membres  du Comité de direction de cette institution.

Elle a procédé à différentes interventions au bénéfice de la CRC de 2008 à 2016. Élue pour quatre ans, elle est aujourd’hui la première femme, présidente de la croix Rouge Camerounaise. Ce qui prouve qu’au Cameroun, les femmes ont de plus en plus de place, les meilleurs dans la société.

En rappel, la croix rouge camerounaise est une filiale de la Fédération internationale des sociétés de la croix rouge et du croissant rouge (CICR). Sa mission première est d’encourager, faciliter et promouvoir toutes formes d’activités humanitaires au Cameroun. Par ailleurs, elle contribue également au maintien et à la promotion du respect de la dignité et la paix.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun : Une femme à la tête de la croix-rouge"

Laisser un commentaire