Cameroun : Vodafone menacé de suspension

VodafoneVodafone

Ads

Partagez!

Le fournisseur d’accès Internet est accusé d’illégalité par les autorités camerounaises.

Depuis le lancement de ses activités au Cameroun en 2016, l’entreprise de téléphonie mobile Vodafone, n’a toujours pas acquis de licence d’exploitation. Vodafone qui fonctionne dans l’illégalité pourrait bien voir ses activités suspendues dans les prochains jours.

Le ministère camerounais des postes et télécommunications vient d’instruire l’agence des régulation des télécommunications (Art) de retirer le titre d’exploitation délivré à la société Northwave Sarl, lequel titre transitoire a permis à Afrimax Group d’absorber cette entreprise camerounaise pour créer le FAI Vodafone Cameroun.

Selon le Ministère des postes et télécommunications, Vodafone est en violation de la loi régissant les modalités d’établissement et d’exploitation des réseaux et des fournitures des services de communication électronique soumis au régime de l’autorisation au Cameroun. Cette loi stipule que les titres d’exploitation sont personnels, incessibles et ne confèrent aucun droit d’exclusivité.Le ministère des postes et télécommunications est déjà passé à la répression. Il a demandé à l’opérateur national de télécommunication, Camtel (Cameroon télécommunication) de ne plus appliquer la convention de partage de réseaux qui le lie à Vodafone. Cette mesure qui perturbe ces derniers temps le réseau Vodafone intervient au moment où l’opérateur s’apprête à se déployer dans plusieurs villes du Cameroun.

En attendant la suspension effective, l’on apprend que l’heure est aux négociations entre l’opérateur et les autorités camerounaises. Vodafone devra d’ici peu introduire une demande de licence en bonne et du forme. Le réseau quant-à-lui reste fortement perturbé et pourra faire perdre à Vodafone de nombreux clients.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun : Vodafone menacé de suspension"

Laisser un commentaire