Cemac: La Beac prévoit une croissance de plus 3% par an de 2019 à 2021

Les réserves de la BEACLes réserves de la BEAC

Annonces

Partagez!

La Banque des Etats de l’Afrique centrale indique que le taux de croissance annuelle des pays de la sous-région est de 3% dans les trois prochaines années.

Dans son rapport d’octobre 2018 sur la politique monétaire de la Cemac, la Banque des Etats de l’Afrique centrale donne les perspectives de la croissance économique et financière des pays de la sous-région.

De 2019 à 2021, les pays de la Cemac connaîtront un taux de croissance de plus de 3% pour chaque année. La Beac projette en 2019 une croissance 3,4 % qui reviendra à 3,0 % en 2020 et va remonter à 3,1 % en 2021.

La Banque centrale note un taux de 1,7% en 2018 et fait savoir que cette reprise de croissance est due aux performances liées au développement du secteur agricole, des services, des BTP et des industries manufacturières.

En clair, la Beac prévoit une progression de l’activité agricole à moyen terme durant les trois prochaines années. Cette progression résulte d’un côté des effets escomptés de la reprise de la filière cotonnière au Tchad par le Groupe Olam.

Et de l’autre côté, elle est due aux secteurs des services qui vont générer les retombées de la Can 2019 au Cameroun, notamment dans le secteur des transports, l’hôtellerie et la restauration.

A cela s’ajoute le redémarrage des projets d’exploration et de développement pétrolier, gazier et minier au Congo, au Gabon et en Guinée équatoriale.

LIRE AUSSI  Afrique Centrale : La Cemac revoit les perspectives économiques de 2018 à la hausse

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cemac: La Beac prévoit une croissance de plus 3% par an de 2019 à 2021"

Laisser un commentaire